Virus militarises

download

militarise virales - Narcisse Jean Alcide
  • Type: Livre
  • Support: B
  • Editeur: EDILIVRE-APARIS
  • Date de sortie: 06/04/2015

Lire un livre militarise de virus pourrait-on vivre sans ces deux verres de vin par jour? Si vous devez? Il est temps pour les femmes de faire face à des questions difficiles au sujet de combien – et pourquoi – nous drink.When Candice, mère de trois filles qui travaillent, assied et gère un budget hebdomadaire avec son mari la nuit, il serait sans doute avec un verre de vin par la fermeture .’With aujourd’hui souligne que seule petite chose va mal, nous sautons dans la voiture et faire un voyage à la boutique une bouteille de quelque chose pour soulager le stress « , dit-elle. Même si elle était plus strict avec vous-même ces derniers temps, souvent le verre devient deux ou trois. « Je suis allé mois où je boire tous les jours, et ensuite obtenir complètement ivre au moins une nuit sur weekend.’Eleven mois il ya Stella Martin était dans les affres de communication à longue distance difficile. Professionnellement succès et sociable, elle ne pouvait pas supporter la pression du visage heureux de pied quand elle était malade avec la solitude. Chaque soir, elle a arrêté au magasin pour ramasser le dîner et une bouteille de vin. « Quand je suis rentré, je verrouille la porte, à proximité du monde», dit-elle. Stella se trouve sur un feu de cheminée, comme on dit, les étagères derrière elle empilés jusqu’au plafond avec des livres. « Puis je verse le vin et laisser prendre mes soucis. L’alcool était son compagnon constant. » Il a toujours été la même « , dit-elle, » certainement. « A la même heure chaque nuit, mais 1000 km de distance travail de la maison mère, Carmen serait commencer à préparer le dîner. »Dans 5. 30pm je voudrais commencer à cuisiner et avoir une bouteille de vin, dit-elle. » A 7.15 je l’avais fini la bouteille. Carmen, une jeune ambulancier marié parce qu’elle était enceinte. Elle a quitté son emploi après que son mari a insisté pour qu’elle l’aider à gérer son entreprise à partir de son domicile. « Il n’a jamais été nedostatkadeneg acheter de l’alcool, » dit-elle. «Il était toujours autour de ma cuisine était toujours plein de casiers à bouteilles Le travail de son mari signifiait qu’elle a pris sa routine, qui comprenait une boisson… » Je lui-même perd peu à peu; Je suis dans l’ombre de mon mari, et pendant la journée, je suis échantillonnage et enfants occupés. La plupart de tous, nous reconnaissons tous les aspects de vous-même dans ces trois femmes. Ceci est considéré comme tout à fait normal d’avoir deux boissons, même trois, après une journée de travail. Tant que nous pouvons tenir l’emploi et être dignes de leurs parents, nous faisons, bien sûr? Nous ne sommes pas de mal à personne – il deystvitelnoproblema? Nous nous attendions à être sortants, gai, gens, sociaux forts. Parfois, nous utilisons de l’alcool pour y arriver, parfois, nous l’utilisons comme une récompense, et parfois nous voulons juste avoir du plaisir. Mais il vsegdarisk, kakstary Yogi a dit une fois que nous ne buvons pas d’alcool; Il a bu avec nous. Pour Carmen, l’alcool a eu sur mes émotions jusqu’à ce qu’elle ne savait plus comment elle se sentait. « Cela m’a permis de enfonce mes émotions jusqu’à ce que tout était bien de l’extérieur mais à l’intérieur je bylodinokim femme dans le monde, » dit-elle. « Il change votre caractère, dit Candice. » Je ne me soucie pas des conséquences de leurs actions lorsque potable. « Tout mon personnage tournait autour de l’alcool, dit Stella. » Il a pris le bord du monde, je ne pouvais pas faire face. Cela m’a permis de mettre un masque, jette partis, beaucoup d’amis – pense même que je pourrais corriger les gens qui ont été violés quand je bylodin qui doivent être corrigées. Il stalintimnye confiance; il était ce que je voulais que ce soit: elle a rempli un trou dans mon âme « .. vous voulez télécharger militarise de virus?